5 précautions à prendre lors de l’achat d’une voiture d’occasion

Chaque année, en Suisse, ce sont près de 750 000 voitures d’occasion qui se trouvent un nouveau propriétaire.

Or, pour de nombreuses personnes, l’achat d’une voiture d’occasion est une étape qui n’a rien d’anodin tant l’investissement financier réalisé est important. C’est d’ailleurs pour cette raison que rien ne doit être laissé au hasard et que la décision mérite une bonne réflexion.

Pour vous aider dans cette acquisition, voici donc 5 précautions à prendre afin d’éviter de commettre une erreur

1/ Vérifier la valeur du véhicule d’occasion

Vous pensez avoir trouvé le modèle idéal pour répondre à vos besoins, c’est un bon point. Toutefois, assurez-vous que le prix du véhicule disponible à la vente correspond bien à sa réelle valeur.

Pour ce faire, vous pouvez vérifier l’argus en sachant que vous devrez bien considérer le modèle du véhicule mais aussi diverses données comme la date de mise en circulation, l’état du marché automobile, le kilométrage, la consommation de carburant, la puissance motrice ainsi que les options incluses.

Dès lors que le prix de vente ne correspond pas à la valeur réelle du véhicule, mieux vaut souvent abandonner la piste.

2/ Bien se renseigner sur la vie du véhicule

Parce que la voiture que vous envisagez d’acquérir a déjà connu un ou plusieurs propriétaires, il est important d’obtenir un maximum de renseignements sur celle-ci.

Si vous pouvez poser des questions au vendeur, vous devez aussi apporter un vrai soin à la lecture des différents documents que celui-ci va vous fournir. Le carnet d’entretien vous garantira que les différents contrôles techniques ont toujours été réalisés en temps et en heure et que les opérations mécaniques principales ont été effectuées. Les différentes factures liées aux réparations réalisées vous permettront aussi de vous faire une réelle idée de l’état « technique » de la voiture.

Notez que le vendeur vous communiquera aussi la carte grise du véhicule, le rapport du dernier contrôle technique daté d’il y a moins de 6 mois et un certificat de non gage.

3/ Procéder à un examen complet du véhicule

Lors de l’achat d’une voiture d’occasion, un examen complet apparaît comme une étape indispensable. Aussi, si vous n’êtes pas très connaisseur, vous faire accompagner par un ami expert en mécanique peut s’avérer une bonne initiative. De même, privilégiez un rendez-vous durant une belle journée, la pénombre ou la pluie pouvant vous faire passer à côté de certains défauts.

Commencez alors par l’extérieur et vérifiez la qualité de la peinture et de la carrosserie, le bon fonctionnement des vitres, l’éventuelle présence de rouille sur les bas de caisse ou sur le plancher de l’habitacle, l’étanchéité des joints ou encore l’état d’usure des pneus.

Intéressez vous ensuite au bloc moteur et analysez-le précautionneusement à la recherche de la moindre trace d’huile qui pourrait laisser craindre une panne à venir.

Enfin, vérifiez les différents éléments à l’intérieur de la voiture et surtout l’alignement des numéros du compteur, la présence de housses de siège et de tapis de sol, le bon fonctionnement de la climatisation et des commandes de bord ainsi que la présence d’une roue de secours.

4/ Effectuer un essai de la voiture d’occasion

Il est indispensable de pouvoir tester un véhicule d’occasion avant de l’acheter. Si le vendeur vous refuse cet essai, cela doit cacher quelque chose et mieux vaut arrêter toute transaction à ce moment précis.

S’il accepte (ce qui est fort heureusement le cas dans la majorité des situations), prenez soin de faire rouler la voiture sur différents terrains : autoroutes, chemins de campagnes et rues urbaines. Cela pourra vous permettre de véritablement tester toutes les fonctionnalités de votre auto.

Parmi les éléments auxquels vous devrez prêter attention, il y a les éventuels bruits du moteur, l’embrayage, la boîte de vitesses, l’arbre de direction et les freins.

Si vous êtes face à un vendeur particulier, n’hésitez pas à le faire conduire durant le test, vous pourrez alors observer d’éventuelles habitudes de conduite susceptibles d’user plus rapidement certains éléments du véhicule.

5/ Connaître les différences entre un vendeur particulier et un vendeur professionnel

Le Code Suisse des Obligations donne un an de garantie sur tout défaut de la chose et ce même si le vendeur ignorait le défaut. Cette garantie ne s’applique toutefois pas aux pièces d’usure.

Lorsque l’achat d’une voiture d’occasion se déroule en présence d’un professionnel, une garantie d’occasion l’accompagne et assure un bon fonctionnement de toutes les pièces. Ce n’est en revanche pas le cas lors d’un achat entre particuliers.

Aussi, même s’il est parfois plus aisé de faire une bonne affaire avec un particulier, il faut savoir qu’en cas de problème, vous aurez moins de mal à trouver une solution avec un professionnel à votre écoute qu’avec un particulier qui aura peut-être disparu dans la nature.

 

L’achat d’une voiture d’occasion est un moment important dans une vie et il est essentiel que vous ne négligiez rien.

Aussi, prenez bien soin d’appliquer nos différentes recommandations pour éviter que la voiture de vos rêves ne devienne un fardeau que vous risquez de porter de longues années…

Nos dernières actus

Réparation de Voitures

Réparation de Voitures

À l’heure où l’électronique est partout dans les automobiles, la réparation de voitures a évolué et le mécanicien doit donc maîtriser l’informatique.

Ana FETAL

Jeune conducteur

Jeune conducteur

Pour un jeune conducteur, l’acquisition de la première voiture d’occasion est une étape importante. Ce choix repose sur des critères tels prix, puissance, taille…

Automobiles ATRA

Choisir sa voiture d’occasion

Choisir sa voiture d’occasion

Savoir quelle voiture d’occasion acheter n’est pas toujours très simple. Voici donc une liste de 5 critères qu’il peut être pertinent de prendre en compte.

Automobiles ATRA